Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti: un plan pour lutter contre la malnutrition

19/04/2016

Haïti: un plan pour lutter contre la malnutrition

19 avril 2016

Les autorités haïtiennes et les partenaires humanitaires ont lancé mardi un plan de réponse d'urgence pour lutter contre la malnutrition, aggravée par la sécheresse qui affecte plus d'un tiers de la population du pays le plus pauvre des Amériques. "Entre 2010 et 2015, le phénomène El Niño a causé un déficit de pluies de plus de 55% sur l'ensemble du pays ce qui a causé, sur l'année 2014-2015, une réduction de plus de 30% de la production en céréales", a déclaré Joseline Marhone Pierre, la directrice du bureau nutrition au ministère de la Santé.
"Cela fait que trois millions et demi d'Haïtiens font face à l'insécurité alimentaire, dont un million et demi aujourd'hui en situation d'insécurité alimentaire grave", a-t-elle déploré lors du lancement du plan de réponse d'urgence.

La sécheresse ayant détruit les récoltes, les prix des produits alimentaires de base ont augmenté de près de 60%, selon le Programme alimentaire mondial (PAM), empêchant les familles les plus pauvres de pouvoir se nourrir. En réponse, le PAM a annoncé que 700.000 Haïtiens allaient recevoir des transferts d'argent et, dans les 40 communes du pays où la situation est la plus critique, l'Unicef va fournir à 200.000 enfants et femmes enceintes et allaitantes de la pâte d'arachide, traitement d'urgence contre la malnutrition. "L'impact sur le long terme pour Haïti est grave", alerte Marc Vincent, le représentant de l'Unicef dans le pays, rappelant que "la malnutrition provoque un retard dans le développement cérébral et physique chez l'enfant".

Si les autorités nationales et les partenaires humanitaires se mobilisent devant l'urgence de la situation, les actions concrètes sur le terrain sont encore hypothéquées par les faibles ressources disponibles: trois millions de dollars manquent encore pour la réalisation de ce plan à très court terme. Et les actions structurelles de lutte contre la malnutrition sont également menacées: le PAM indique que sept millions de dollars sont nécessaires pour la pérennisation, l'année prochaine, du programme d'appui aux cantines scolaires qui offre quotidiennement un plat chaud à 485.000 élèves. Outre la lutte contre la malnutrition, Haïti doit aussi agir contre la persistance de l'épidémie de choléra et également répondre à la vulnérabilité des migrants expulsés de République dominicaine et des plus de 60.000 sinistrés du séisme de 2010 qui vivent toujours dans des camps de fortune. Face à cette crise humanitaire complexe, le gouvernement haïtien et l'ONU ont estimé début avril qu'il faudrait, en urgence, 193 millions de dollars d'aide.

Article en ligne



Partager