Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti - Justice : Surpopulation carcérale au pays, la situation est critique

07/04/2016

Haïti - Justice : Surpopulation carcérale au pays, la situation est critique

07 Avril 2016


Lundi, Me. Camille Junior Édouard, le nouveau Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique a rencontré en ses bureaux, l’ambassadrice du Canada accréditée en Haïti, Paula Caldwell St Onge.

Le Ministre et la diplomate canadienne ont discuté de la nécessité d’adresser le problème de la surpopulation carcérale dans les prisons civiles d’Haïti, une situation causée par la détention préventive prolongée.

Le Ministre Édouard s’est dit très préoccupé par cette situation critique pour laquelle il compte prendre toutes les mesures adéquates et appropriées pour, ne serait-ce, à court terme, désengorger les centres carcéraux...

Selon le Rapport de l’Expert indépendant en Haïti Gustavo Gallón, publié en mars dernier « en 2015, le taux moyen de détention préventive s’est maintenu au-dessus de 70 % de la population carcérale. Cette situation est particulièrement grave au Centre de réinsertion pour les mineurs en conflit avec la loi (CERMICOL), avec un taux de 90 %, à la prison civile des femmes à Pétion-ville, avec 88 %, et au pénitencier national, avec un taux de 87 % »

Selon la Police Nationale d’Haïti, il y avait, en septembre 2015, 11,319 prisonniers incarcérés dans les prisons en Haïti de capacité insuffisante, il en résulte un taux d’occupation de 804 % dans l’ensemble du pays et un espace par détenu qui s’est réduit de 0,59 m2 en juin 2014 à 0,54 m2 en novembre 2015.

Selon l’Unité de correction de la Minustah sur l’ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus, la norme internationale d’espace par détenu est de 4,5 m2 soulignant que dans des cas extrêmes, 2,5 m2 par détenu peut être toléré durant de courtes périodes de temps...

Article en ligne



Partager