Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti: irrégularités lors des élections d'octobre

04/01/2016

Haïti: irrégularités lors des élections d'octobre

Article paru sur Le Figaro

04 Janvier 2016

La commission indépendante électorale a déterminé, dans son rapport publié hier, que les élections législatives et présidentielles qui se sont tenues en Haïti le 25 octobre ont été "entachées d'irrégularités", comme le dénonce l'opposition depuis la tenue du vote.

Lors du premier tour du scrutin présidentiel du 25 octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse avait recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% à Jude Célestin. Depuis l'annonce de ces résultats fin novembre par le conseil électoral provisoire (CEP), l'opposition haïtienne dénonce des fraudes massives au profit de Jovenel Moïse. Son adversaire Jude Célestin a refusé de faire campagne avant la création d'une commission indépendante pour enquêter sur ces accusations.

En réponse à ces revendications, le président Michel Martelly avait décrété le 22 décembre la mise en place d'une "commission indépendante d'évaluation électorale". Dans son rapport, remis officiellement au président dans la nuit de samedi à hier, la commission tire à boulets rouges sur le CEP dont la médiocrité du travail est la cause première des irrégularités.

"En découle tant de procès-verbaux mal rédigés, avec des ratures, des erreurs de calcul ou de comptage", selon la commission. Les signatures ou empreintes des électeurs manquent sur 57% des procès-verbaux analysés par la commission et, sur 47% des documents vérifiés, les numéros des cartes d'identification nationale sont incorrects. Cette carte est le document que chaque citoyen doit obligatoirement présenter pour pouvoir voter.

Pour la commission, ces irrégularités sont le signe de potentiels bourrages d'urnes. Devant une telle crise de confiance envers le processus électoral, aucune date n'a encore été arrêtée pour la tenue des législatives et le second tour de la présidentielle, initialement prévues le 27 décembre 2015.

Depuis la fin de la dictature des Duvalier en 1986, Haïti connaît une crise démocratique émaillée de coups d'Etat et d'élections contestées qui fragilisent le développement économique du pays, encore marqué par le terrible séisme de janvier 2010 qui avait fait plus de 200.000 morts.

 

Article en ligne



Partager