Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti-Élections : L’impasse ?

30/11/2015

Haïti-Élections : L’impasse ?

30 novembre 2015

Le processus électoral parait dans l’impasse avec la prise de position du groupe des huit candidats à la présidence de l’opposition préconisant la transition comme une option de sortie de crise, alors que le gouvernement s’apprête à entrer en consultation avec la société civile sur le dossier électoral, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Le G8 dont Jude Célestin de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh), placé en 2e position dans les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle du 25 octobre, adopte formellement la transition comme une option pour dénouer la crise électorale, en l’absence de changements au sein du Conseil électoral provisoire (Cep) et la Police nationale d’Haïti (Pnh).

D’aucuns estiment que les controverses autour des résultats définitifs des élections risqueraient de plonger le pays dans une crise encore plus grande.

Au niveau du Cep, une conférence sur la question électorale est annoncée pour ce lundi 30 novembre 2015.

En sa résidence officielle située à Bourdon, le premier ministre Evans Paul aura une réunion de travail avec des personnalités de la société civile, l’Association nationale des médias haïtiens (Anmh) et l’Association des journalistes haïtiens (Ajh) autour de la conjoncture politique, apprend AlterPresse.

Entre temps, les mobilisations anti-gouvernementales à travers les rues semblent gagner en intensité depuis quelques jours, à mesure qu’on s’approche du second tour de la présidentielle prévu pour le 27 décembre 2015.

Les résultats définitifs du scrutin présidentiel du 25 octobre considérés frauduleux sont à la base de cette conjoncture politique de plus en plus inquiétante.

Dans ces résultats, publiés par le Cep, le mardi 24 novembre, Jovenel Moïse du Parti haïtien tèt kale (Phtk) au pouvoir, placé en première position avec 508,761 votes, soit 32.76 %, et le candidat de la Lapeh, Jude Célestin, en deuxième place avec 392, 782 votes, soit 25.29 % devraient participer au deuxième tour de la présidentielle.

 

Article en ligne ici



Partager