Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Elections en Haïti

22/02/2006

Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne à la suite des élections présidentielles
en Haïti

L'Union européenne, en faisant référence à la déclaration préliminaire de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne, exprime sa satisfaction quant au déroulement dans le calme des élections présidentielles et parlementaires du 7 février et note que les élections auront marqué une avancée importante du processus démocratique.

L'Union européenne se félicite du taux de participation élevé et de l'engagement digne avec lequel la population haïtienne a exercé son droit démocratique de choisir ses futurs dirigeants, et ceci malgré les problèmes techniques et logistiques significatifs dans l’organisation du scrutin.

L'Union européenne se félicite qu'un pas important ait été franchi dans la mise en œuvre du processus de transition démocratique.

L'Union européenne félicite le Président de la République, M. René Préval pour son nouveau mandat et réaffirme son engagement durable aux côtés du peuple haïtien et des autorités pour la reconstruction et le développement du pays.

L'Union européenne souligne l'importance du second tour des élections législatives et parlementaires et souhaite que sa réussite permette de consolider l’état de droit et de parachever la mise en place d'institutions fortes et stables, en mesure de jouer pleinement le rôle que leur reconnaît la constitution.

Au moment où Haïti entre dans une nouvelle phase de son histoire, il est essentiel que toutes les forces politiques et sociales dialoguent dans un esprit de réconciliation nationale, afin d'assurer la stabilité politique, économique et sociale nécessaires au développement du pays.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie, la Croatie* et l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la République de Moldavie se rallient à la présente déclaration.

*La Croatie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.



Partager