Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Rapport Justice et Paix - Elections

14/02/2006

Justice et Paix a soumis une note de presse à l'occasion des élections.

Komisyon Episkopal Nasyonal Jistis ak Lapè
Commission Episcopale Nationale Justice et Paix
Secrétariat national
BP 1572
Port-au-Prince Haïti 6110
Tel / Fax 222 78 99
justicepaixha@yahoo.com
jilap.national@forumcitoyen.org.ht
www.forumcitoyen.org.ht/jilap

 

Note de presse
Première évaluation de la journée du 7 février 2006



La Commission Episcopale Nationale Justice et Paix salue le courage et la détermination du peuple haïtien dans la façon qu’il a participé au premier tour du scrutin. Avant de préparer un rapport détaillé, nous présentons une première évaluation de la journée du 7 février 2006, avec la participation de nos 1100 observateurs qui constituent le réseau d’observation électoral de Justice et Paix à travers le pays.

Nous avons été témoins de la façon dont les citoyens de différentes tendances politiques attendaient patiemment pour participer à ce scrutin tellement important pour la transformation du pays. Ceci prouve clairement que l’avenir du pays ne les laisse pas indifférent. Au contraire, ils veulent le changement, ils rêvent d’un pays qui marche bien, ils veulent vivre en dignité et heureux dans leur propre pays.

Nous ne faisons pas les mêmes louanges pour l’organisation électorale. S’il n’y avait pas le bon sens, la patience et une volonté réelle du peuple participer au vote, la journée du 7 février aurait pu devenir une catastrophe nationale.

L’élection a démontré l’importance que la carte d’identification nationale aurait pu avoir. Elle constitue une nécessité et une fierté pour les citoyens. Mais un bon nombre de corrections restent à faire pour qu’elle devienne un instrument correct et efficace dans la gestion normale du pays.

Voici quelques faiblesses importantes que nous relevons dans l’organisation même des élections:

• Des centres qui manquent de l’espace pour le grand nombre de BV. Nous avons observé 40 à 50 bureaux de vote dans des espaces qui n’en mériteraient pas plus qu’une dizaine. Aucun service d’accueil pour faciliter les électeurs à trouver leur bureau. L’information et la communication ne circulent pas, malgré la bonne volonté des agents des BV, mais ils manquaient de l’expérience ; le travail se fait lentement ; les procédures sont laborieuses. Après 4 jours de congé pour préparer l’accueil des électeurs, c’est le matin du scrutin qu’on prépare les espaces.
• Tout semblait être préparé seulement dans la tête de certains responsables, mais en réalité rien n’était fait au niveau des BV; seul le matériel de vote se trouvait sous la garde de la Minustah.
• Les listes électorales étaient source de la plus grande confusion. Il y manquait des noms, la logique derrière les listes manquait de clarté. Ceci était la cause de recherches effrénées dans des espaces trop petites pour circuler où une simple panique aurait pu causer des dégâts imprévisibles. Heureusement qu’il y avait le bon sens d’un peuple qui veut le changement et qui veut être traité avec considération dans son propre pays.
• En plusieurs endroits la sécurité promise faisait défaut. La Minustah, bien présente mais ignorant la langue des gens et la mentalité, ne comprenait pas l’engouement du peuple pour participer au scrutin. Dans le Centre de St Gérard on tire en l’air, dans le centre Dumarsais Estimé (Belair) on donne de gaz lacrymogène. Des gens sont indisposés. La PNH s’est révélée plus efficace, parce que mieux imbue de la mentalité haïtienne et sa façon de réagir.
• Le personnel électoral faisait de son mieux, nous le félicitons, mais il manquait l’expérience. Aucun accueil n’était prévu pour les vieillards, les femmes enceintes et les handicapés.
• Le manque d’organisation a causé d’injuries à St Louis du Nord, Aquin, Gonaives ; de découragement et jets de pierres (à Baie Moustique, Port de Paix). Des gardes électoraux se servaient de gaz lacrymogène Aux Cayes, à Grand Bassin, Terrier Rouge et La Plante – Port de Paix. Nous regrettons les victimes mortelles de la journée : selon nos informations, deux (2) personnes dans la capitale, deux (2) personnes à Gros Morne (section Moulin) dans les mêmes circonstances d’embouteillage devant les centres. Deux (2) personnes sont mortes accidentellement à Jacmel.

En quelques lieux, les élections n’ont pas pu se faire, ou bien elles se sont réalisées dans des conditions déficientes.

• Les listes des candidats à la députation s’étaient inter changées à Gressier et Grand Goave.
• A Grande Saline (centre de Poteneau), 2 candidats (Mochrena et Fusion) tombent en désaccord avec les partisans de l’Artibonite en Action qui occupent le BV ; des bulletins sont détruits. Il n’y a pas eu d’élection dans ce centre.
• Dans la section Martineau (La Chapelle), les candidats à la députation de l’Artibonite en Action et Fusion se sont bagarrés. Il n’y a pas eu d’élections dans ce centre.
• A Aquin (centre de Morisseau) on a déchiré le registre électoral dans quelques bureaux durant la nuit précédant le scrutin ; mais le scrutin s’est déroulé normalement. Les gens n’ont pas voté dans un bureau de la quatrième section Flaman, à cause de la liste électorale qui ne correspondait pas. Dans la section Bourdon de Chambellan on a détruit un BV.
• A Chansolme, les gens de la deuxième section étaient informés qu’ils voteraient dans le bourg ; le jour avant le scrutin ils sont informés qu’ils doivent se rendre dans la première section qui est plus éloignée ; ceci les décourage. Des faits de ce genre se sont produits également dans d’autres lieux comme à la capitale. Ceci montre clairement comment plusieurs informations importantes ne passaient pas.
• Rien n’a été dit sur la question des analphabètes. Aux Cayes, dans le Centre Philippe Guerrier les membres des BV et mandataires les assistaient. Dans le Nord Est, des mandataires les portent à voter pour leurs candidats. A Port-au-Prince d’autres électeurs les ont assistés.
• Dans le département du Nord, la Minustah a recueilli des urnes de plusieurs BV même avant de faire le comptage et de dresser les procès verbaux.

Notre peuple a un grand sens de participation ; il veut être pris au sérieux après tant d’année où on lui refusait sa place. En dépit des faiblesses du processus, le peuple a manifesté clairement sa volonté de changement. Est-ce que des points de blocage ne se trouvent pas au niveau de la classe politique elle-même ?

• On nous a informés que deux (2) candidats à la députation (l’Artibonite en Action et Fusion) se sont venus aux mains à Liancourt (première section de Verrettes). A Grande Saline (section Poteneau) 3 autres candidats à la députation (l’Artibonite en Action, Mohcrena et Fusion) ont détruit des bulletins de vote. La même chose s’est produite à Martineau (section de la Chapelle) par des partisans de l’Artibonite en Action et Fusion.
• Des partisans de MIRN et Alliance se sont venus aux mains dans la ville de Bassin Bleu et dans la première section.
• A Bombardopolis, des partisans de MIRN, Alliance, Espoir et Union ont investi les BV dans la soirée et ont détruit le matériel ; ainsi il n’y a pas de résultats pour la ville et pour la 2ième et la 3ième section ; au cours de la journée un partisan de l’OPL avait tenté de voter plusieurs fois. Dans la première section, les électeurs et la Minustah ont sauvegardé les bulletins.
• A Bourdon (section de Chambellan), les partisans de Fusion ont détruit un bureau de vote.
• Dans le Plateau Central, les partisans de plusieurs partis ont voulu exercer des pressions sur les électeurs.

Voici ce que nous proposons:

L’organisation électorale doit être sans faille et correcte. C’est la responsabilité de l’Etat, parce que une élection est un acte souverain des citoyens dans un pays, pour choisir ses dirigeants dans la dignité et le respect. L’organisation électorale doit être bien faite ; c’est une expression du respect de la dignité humaine.

Une bonne organisation du pays ne s’improvise pas. Elle constitue une exigence du respect de la dignité des citoyens. C’est pourquoi, en vue du deuxième tour nous demandons :

• Il faut une bonne évaluation du système des centres de vote avec tant de bureaux de vote. Il faut étudier leur localisation. L’espace doit être convenable, de sorte qu’on puisse se sentir en sécurité physique parce qu’il y a l’espace nécessaire.
• Si les listes électorales sont importantes, elles doivent être correctes. Il faut une bonne information sur la façon dont elles ont été composées.
• Il faut une bonne information sur la localisation des centres et bureaux de vote ; il faut un accès facile et convenable. Tout ce travail doit ce faire depuis avant le jour des élections.
• Le CEP doit prendre des mesures contre les candidats qui sont impliqués directement dans des actes de violence, selon les prescrits du décret électoral.

Dans une démocratie, les élections constituent le seul moyen acceptable pour prendre pouvoir dans l’Etat. Les élections sont une façon pour permettre aux citoyens, dans la paix et le respect mutuel, de se choisir l’équipe qu’ils souhaitent à la tête du pays pour l’organiser et le diriger. Dans ces élections, les partis politiques ont la grande responsabilité devant l’histoire et devant le peuple haïtien pour accepter les résultats du scrutin, sauf cas de motifs et irrégularités majeures qui demanderaient d’autres considérations. Le jour du scrutin, tous ont pu constater comment des citoyens de différentes tendances politiques se sont unis pour sa réussite. C’est un grand message que le peuple envoie à tous et à tous les secteurs.

Pour le Comité Directeur National.



(Le texte en créole est original)

Nòt pou laprès
Premye evalyasyon jounen vòt 7 fevriye a




Komisyon Nasyonal Jistis ak Lapè salye kouray ak detèminasyon pèp Ayisyen an pou fason l te patisipe nan premye tou eleksyon yo. Anvan nou prepare yon rapò ak plis detay, n ap prezante yon premye evalyasyon nou reyalize sou jounen 7 fevriye, avèk patisipasyon 1100 obsèvatè Rezo obsèvasyon Komisyon an genyen atravè tout peyi a.

Nou te temwen jan moun tout tandans politik, kòtakòt t ap tann ak anpil pasyans pou patisipe nan yon eleksyon ki gengen yon enpòtans kapital pou transfòmasyon peyi yo. Sa montre avni peyi a pa kite yo endiferan, okontrè, yo vle chanjman, yo vle yon peyi ki pi bon, yo vle yon peyi tout bon kote moun viv nan diyite ak kè kontan.

Nou pa kapab fè menm konpliman sa a pou òganizasyon eleksyon yo, paske si se pa t bon sans, pasyans ak volonte pèp la, jounen eleksyon sa a te kapab yon katastwòf.

Eleksyon an montre enpòtans kat idantifikasyon nasyonal la. Se yon nesesite, se yon fyète pou sitwayen yo. Men, anpil jefò dwe fèt pou l tounen yon enstriman kòrèk nan jesyon nòmal peyi a.

Men kèk gwo fay nou te dekouvri sou jounen eleksyon sa a :

• Espas sant yo te twò piti pou valè biwo vòt yo mete ladan yo. Nou wè 40 rive 50 biwo vòt nan yon ti espas ki pa menm ka pran 10 biwo. Ak sityasyon sa a, pa t gen okenn sèvis akèy pou fasilite elektè yo jwenn biwo ki pou yo a. Enfòmasyon pa sikile, malgre volonte reskonsab biwo yo pou fè travay la, men yo manke eksperyans, yo travay lan, pwosedi yo twòp. Apre 4 jou konje pou prepare akèy elektè yo, se nan maten jou eleksyon an yo prepare espas yo.
• Sanble tout bagay te klè nan tèt moun ki te planifye biwo vòt yo, men nan reyalite a, anyen pa t fèt. Sèlman materyèl yo ki te la sou kont Minustah.
• Fason lis elektoral yo te fèt, se pi gwo tèt chaje toujou. Anpil non pa t sou lis, lojik lis yo pa t klè, sa kreye anpil monte desann nan yon espas ki te deja twò piti kote yon senp panik te kapab trennen dèyè l anpil tèt chaje, si se te pa bon sans pèp la ki vle chanjman, epi ki vle pou yo pran l oserye nan pwòp peyi li.
• Anpil kote pa t gen sèvis sekirite yo te pwomèt la. Minustah te prezan anpil kote, men, baryè lang ak kilti fè yo pa konprann anvi pèp la pou patisipe nan eleksyon pou sòti peyi a nan sa l ye a. Sityasyon sa a fè nan yon sant tankou Sen Jera yo tire anlè, epi yo bay gaz lakrimojèn nan sant Dimasè Estime sou Belè, lakòz plizyè moun endispoze. PNH te montre l pi alawotè, paske l te ka pi konprann atitid moun yo nan yon moman konsa.
• Manm BV yo te fè sa yo kapab pou tout bagay pase byen e nou konplimante yo, men anpil nan yo te manke eksperyans. Pa t gen anyen ki te prevwa pou granmoun, fanm ansent ak andikape. Sa fè te gen anpil endispozisyon.
• Pwoblèm òganizasyon eleksyon an trennen dèyè l fè kèk kote te gen tèt ak pye kase, tankou Sen Lwi dinò, Aken ak Gonayiv; voye wòch ak dekourajman (Bè Moustik, Pòdepè). Gad elektoral yo santi yo blije bay gaz lakrimojèn (tankou Okay, Gran Basen, Terye Wouj, Laplant – Pòdepè). Nou regrèt kèk moun mouri nan evènman an. Dapre enfòmasyon nou yo : 2 moun mouri nan kapital la ak 2 moun nan Gwomòn (7 yèm seksyon Moulen) nan menm sikonstans anbouteyaj la. 2 moun toujou mouri nan Jakmèl nan aksidan.

Kèk kote eleksyon pa t kapab fèt, oswa moun pa t kapab vote kòmsadwa :

• Lis depite Gresye ak Grangwav te boukante.
• Nan Gran Salin (sant Potno), 2 kandida (Mocrenah ak Fizyon) tonbe dezakò ak patizan Atibonit annaksyon ki te okipe BV yo : bilten chire, biwo kraze. Pa t gen eleksyon nan sant ki tabli nan seksyon Potno a.
• Nan seksyion Matino ki pou Lachapèl, kandida depite Latibonit annaksyon ak Fizyon goumen, sa kif è eleksyon pa t ka fèt nan sant vòt sa.
• Nan Aken (sant Moriso) yo chire rejis elektoral la nan kek biwo nan nwit anvan, yo kite moun yo vote. Moun yo pa t vote nan yon biwo nan katriyèm seksyon Flaman, pou lis elektoral ki pa t vre. Nan seksyon Boudon (komin Chanbelan) yo boule yon biwo vòt.
• Nan Chansòl, moun dezyèm seksyon te konnen se nan bouk la yo pral vote, nan dènye jou yo aprann se nan sant premye seksyon an ki pi lwen pou y ale. Anpil moun dekouraje. Sa te fèt lòt kote tou, tankou nan kapital la. Sa montre anpil enfòmasyon yo bay nan dènye moman pa pase kòm sa dwa.
• Anyen pa t janm di pou moun ki pa konn li ak ekri. Konsa, Okay, nan sant Filip Gerye (biwo 3) se manm biwo ak mandatè ki vote pou yo. Nan Nòdès, plizyè kote mandatè fè moun vote pou kandida pa yo. Nan Pòtoprens, kèk kote, se elektè ki te ede yo.
• Nan depatman Nò, plizyè kote Minustah ranmase bwat vòt yo san yo pa fè kontaj ak pwosè vèbal BV yo.

Pèp nou an genyen yon gwo sans patisipasyon ; li vle yo pran l oserye apre tout ane sa yo yo te refize ba l plas li. Ak tout limit pwosesis la genyen, pèp la te montre li vle chanjman epi li te montre volonte li. Eske anpil blokaj la se pa onivo klas politik la menm li ye ?

• Yo fè n konnen te gen goumen ant 2 kandida depite (Atibonit annaksyon ak Fizyon) nan Liyankou (premye seksyon Vèrèt). Nan Grand Salin menm (seksyon Potno), 3 lòt kandida depite (Atibonit annaksyon, Mocrenah ak Fizyon) antre nan sant la epi chire bilten vòt yo. Patizan Atibonit annaksyon ak Fizyon fè menm bagay la nan seksyon Matino (Lachapèl).
• Te gen goumen ant patizan MIRN ak Alyans nan vil Basen Ble ak nan premye seksyon an.
• Bonbadopolis, divès patizan MIRN, Alyans, Espwa ak Inyon anvayi biwo vòt yo nan aswè epi yo brile materyèl yo, konsa pa gen rezilta nan sant ki tabli nan vil la, epi nan 2zyèm ak 3 zyèm seksyon an, anvan sa, yon patizan OPL te vle vote plizye fwa. Nan premye seksyon, elektè yo ak Minustah sove bilten yo.
• Nan Boudon (komin Chanbelan) patizan Fizyon boule yon biwo vòt.
• Nan Plato Santral, patizan divès pati te vle enfliyanse moun jouk anndan BV yo.


Men ki sa n mande :

Oganizasyon yon bon eleksyon dwe kòrèk. Se reskonsablite Leta pou asire l, paske eleksyon se yon ak souvren sitwayen yo nan yon peyi poze, pou chwazi moun ki pou dirije l nan diyite ak respè. Oganizasyon eleksyon dwe byen fèt, paske se konsa yo montre respè pou diyite moun.

Yon peyi byen òganize se pa yon bagay konsa konsa. Se respè pou diyite sitwayen yo ki egzije l. Se poutèt sa nou mande anvan dezyèm tou eleksyon an :

• Yon bon evalyasyon dwe fèt sou sistèm sant vòt yo ak pakèt biwo ki anndan yo. Fòk yo etidye kote yo mete sant vòt yo pi byen. Fòk espas yo kòrèk, fòk gen sekirite fizik anndan l. Yo pa dwe mete yon pakèt biwo nan yon espas ki pa la pou sa.
• Si lis elektoral chak BV enpòtan, fòk lis yo kòrèk. Fòk gen bon enfòmasyon sou fason lis yo fèt.
• Fòk genyen bon enfòmasyon sou ki kote pou elektè yo jwenn sant yo ak BV yo. Fòk aksè BV yo fasil e kòrèk. Tout travay la dwe prepare depi anvan jou eleksyon an, se pa nan moman an menm pou moun blije mache chèche.
• KEP la dwe aji kont tout kandida ki te mele nan zak vyolans, selon sa Dekrè elektoral la di.

Nan yon demokrasi, eleksyon se sèl mwayen kòrèk pou moun pran pouvwa nan Leta. Se yon fason pou sitwayen yo, nan lapè ak nan respè youn pou lòt chwazi ekip moun li vle ki dwe dirije e òganize peyi a. Nan eleksyon sa yo, pati politik yo genyen yon gwo reskonsablite devan listwa ak devan pèp ayisyen an pou asepte rezilta vòt yo depi pa gen rezon serye ak iregilarite majè ki ta mande konsiderasyon. Jou eleksyon an tout moun te ka konstate jan moun diferan tandans politik te mete ansanm pou eleksyon yo reyisi. Sa se yon gwo mesaj pèp la voye bay tout moun ak tout sektè yo.

Pou Komite Direktè Nasyonal la,




P. Jean Hanssens,
Direktè



Partager